ICA réalise une enquête sur les énergies renouvelables en Afrique

2 novembre 2015

Le Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) réalise actuellement une enquête afin de recueillir les opinions sur la manière d'encourager le développement des énergies renouvelables en Afrique, dans le cadre de la préparation de sa réunion annuelle, qui se tiendra à Abidjan les 16 et 17 novembre 2015. 

L'Enquête sur les énergies renouvelables en Afrique est axée sur un document de référence récemment publié, commissionné par l'ICA, qui a effectué des recherches sur le flux actuel des investissements inhérents aux énergies renouvelables en Afrique et sur le rôle joué par les institutions publiques et privées nationales, régionales et internationales ainsi que sur les initiatives mises en œuvre pour promouvoir les investissements. 

En exposant l'objectif de l'enquête, Mohamed Hassan, Coordinateur de l'ICA, a déclaré : 

"Les réponses à l'enquête aideront les décideurs à déterminer un plan d'initiatives pour améliorer l'efficacité des énergies renouvelables mises en oeuvre en Afrique. 

"l'enquête sera particulièrement cruciale pour informer la discussion lors de notre réunion au sujet du partage des meilleures pratiques, et des facteurs de succès essentiels nécessaires pour soutenir la réussite des initiatives inhérentes aux énergies renouvelables."  

Ledocument de référence souligne les défis auxquels sont confrontés ceux qui développent et réalisent des investissements dans des projets inhérents aux énergies renouvelables en Afrique dans le but de mettre en œuvre une énergie renouvelable supplémentaire à hauteur de 10 GW d'ici à 2020, tel que l'indique l'Initiative inhérente aux Énergies Renouvelables qui a été convenue à l'occasion du Sommet du G7 en 2015. Cette initiative suggère que, sans le soutien et l'intervention appropriés, les investissements dans les énergies renouvelables sont susceptibles d'être limités à quelques pays et bénéficieront uniquement à quelques utilisateurs. 

Le document reconnaît les efforts significatifs déjà réalisés par les institutions panafricaines pour aborder ces questions, et pour adopter une approche coordonnée afin de promouvoir l'accès à l'énergie, ainsi que l'efficacité énergétique et des énergies renouvelables.  Et il suggère que le moment est venu de diffuser les connaissances tirées de ces premières initiatives, et de les appliquer au bénéfice et pour la prospérité de tous les citoyens africains. 

A cet effet, le document recommande que les participants à la réunion annuelle de l'ICA examinent la manière dont les initiatives nationales, régionales et internationales pourraient s'étendre et accélérer leurs efforts pour promouvoir l'investissement dans les énergies renouvelables en Afrique.  Ceci pourrait être réalisé, en particulier, en harmonisant les initiatives et l'assistance de manière à ce que toutes les régions du continent, et tous les projets, quelle que soit leur envergure, disposent d'une chance équitable de se matérialiser, et que les synergies régionales soient maximisées. 

La réunion annuelle de l'ICA sera suivie par les dirigeants africains, les décideurs, les institutions de financement, des représentants du secteur privé et des représentants des gouvernements et institutions partenaires du G8. 

Pour participer à l'enquête (qui est anonyme) veuillez consulter Enquête sur les énergies renouvelables en Afrique

Pour plus d'informations sur la réunion annuelle 2015 de l'ICA, veuillez consulter notre page Réunion Annuelle.


Catégories: Réunions

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus