Rapport Nexus de l'IWA / ICA

Commissionnés par le Consortium pour les Infrastructures en Afrique, par l'Association internationale de l'Eau (IWA) et par l' Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), les compromis et stratégies de Nexus pour aborder les questions relatives à la sécurité hydraulique, agricole et énergétique en Afrique fournissent une vue d'ensemble des défis et opportunités inhérentes aux infrastructures hydrauliques polyvalentes et présentent des pistes pour une meilleure intégration d'une approche plurisectorielle dans la planification et le développement des infrastructures.

Le “nexus” représente le point d'intersection entre la sécurité inhérente à l'eau, à l'énergie et à l'agriculture. Tous ces secteurs dépendent des infrastructures hydrauliques et le nexus peut être utilisé en tant que processus destiné à attribuer les ressources afin de garantir une sécurité énergétique et alimentaire à la population africaine toujours croissante.

Les résultats clés de cette étude peuvent être résumés ainsi :

  1. L'eau peut être considérée comme l'élément le plus transversal du nexus.

    Par conséquent, les infrastructures du secteur de l'eau (conçues par l'homme et naturelles) sont un important point d'entrée pour la multifonctionnalité.
  2. On retrouve des modes de pensée cloisonnées et linéaires derrière et à travers les frontières nationales et régionales, et au sein des institutions.
    
Ceci peut déboucher sur des solutions uniques apportées à des problèmes multiples restant élusifs.
  3. Les questions économiques et politiques peuvent menées à des réflexions à court terme pour des besoins / solutions à long terme. 

    Cela peut provoquer une compétition entre politiciens et organisateurs sur les ressources et budgets limités, menant à une mauvaise répartition, et la durabilité et la production d'eau peuvent être sacrifiées en faveur de solutions moins chères et commodes sur le plan politique.
  4. Quel est le plus efficace : l'échange, le compromis ou la synergie ?

    Un compromis politique entre l'autosuffisance agricole et les transformations du secteur agricole pourrait faire de l'investissement combiné pour les infrastructures agricoles et énergétiques un investissement souhaitable plutôt que controverse.
  5. Donateur Drag.

    Cela peut se présenter sous différentes formes. Les politiques des donateurs et celles des institutions de financement du développement peuvent passer derrière de nouveaux cadres de politiques prometteuses et innovantes, ou ne pas s'adapter et travailler avec ces dernières. Les donateurs et IED peuvent aussi ne pas parvenir à adapter leurs produits, et tendent à adhérer à une approche uniforme. Les donateurs et IED peuvent aussi avoir des objectifs incompatibles ou contraires dans le même pays.

Lerapport intégral ainsi qu'une version résumée peuvent être consultés et téléchargés dans la section Connaissances et Publications du site web de l'ICA, celui de Nexus et via le blog de Nexus.

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus