Foire aux questions

Quelle est la mission et la vision de ICA?

Le rôle principal de ICA est d'aider à réduire la pauvreté et augmenter la croissance économique dans toute l'Afrique en soutenant et en favorisant l'accroissement des investissements dans les infrastructures en Afrique, à partir de sources à la fois publiques et privées. La vision de ICA est que tous les africains aient accès à des services d'infrastructure durables et fiables, dans les secteurs de l'Energie , des Transports , l'Eau, et des Technologies de l'Information et de la Communications (TIC).

Comment la ICA est venu à l'existence?

Entre les années 1990 et 2004, nombre des principaux organismes donateurs et des pays du G8 ont porté leur attention sur les questions autres que les infrastructures en Afrique. Notamment, la lutte contre la pandémie de VIH sur le continent a éloigné de nombreux investissements des programmes de Transport, d’Energie, d’Eau et des TIC. Le Sommet du G8 de Gleneagles en 2005 a été l’occasion pour la Commission pour l’Afrique de présenter des informations convaincantes sur la nécessité cruciale de rediriger l’attention sur la mise en place et la gestion d’un système d’infrastructure durable en Afrique.

L’objectif de la Commission pour l’Afrique était de jeter un regard neuf sur le passé et le présent de l’Afrique, ainsi que sur le rôle de la communauté internationale dans son développement futur. La Commission a formulé un certain nombre de recommandations claires à l’intention du G8, de l’Union européenne et des autres pays développés et des pays africains. Une recommandation clé était de répondre au besoin critique de renforcer les infrastructures africaines (Transports, Eau, Energie et TIC). C’est dans cet esprit que le Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) a été créé en juillet 2005 à la suite d’une recommandation adressée au Sommet du G8 à Gleneagles (Royaume-Uni) par la Commission pour l’Afrique.

Qui sont les membres de l'ICA?

Membres de ICA sont les gouvernements et les agences de développement de tous les pays du G8 , le Groupe de la Banque mondiale , la Banque africaine de développement, la Commission européenne, la Banque européenne d'investissement et la Banque de développement de l'Afrique australe. En 2013, la République de l'Afrique du Sud est devenue le premier pays non membre du G8.

Du côté africain, l'adhésion est dirigé par la Banque africaine de développement , tandis que la Commission de l'UA, l'Agence de planification et de coordination du NEPAD et les Communautés économiques régionales participent en tant qu'observateurs aux réunions de ICA.

Quels pays et organisations peuvent devenir membre de ICA?

Encore une fois, tous les pays du G8 sont membres. C'est-à-dire: le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Japon, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis.

ICA est également ouvert aux pays du G20.
Il s'agit notamment de: l'Argentine, l'Australie, le Brésil, le Canada, la Chine, la France, l'Allemagne, l'Inde, l'Indonésie, l'Italie, le Japon, le Mexique, la Russie, l'Arabie Saoudite, l'Afrique du Sud, la Corée du Sud, la Turquie, le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Union européenne.

Tous les bailleurs de fonds bilatéraux ou multilatéraux qui apportent des contributions financières importantes aux infrastructures en Afrique peuvent se joindre à ICA, à l'invitation d'un membre.

Où ICA est il basé?

Le Secrétariat de ICA est basé à Abidjan, en Côte d'Ivoire, où il est hébergé par la Banque africaine de développement .

Que fait réellement ICA

Le Secrétariat de ICA est financé par des contributions volontaires (en espèces ou en nature) de ses membres et son personnel est composé fonctionnaires permanents de la Banque africaine de développement et d'experts détachés par les pays membres.

Que fait le Secrétariat de ICA ?

le bureau du secrétariat de ICA est situé à Abidjan, en Côte d’Ivoire - installé au sein de la Banque africaine de développement. Ce bureau est l’endroit où l'équipe travaille à des activités visant à promouvoir la mobilisation de ressources pour les quatre secteurs en infrastructures que sont: l'Eau, l'Energie, les Transports et les TIC.

Nous avons des membres dit "champions" pour chaque secteur. Par exemple, l'Allemagne défend la plate-forme de l'eau et a un représentant à temps plein au bureau du secrétariat. La Banque européenne d'investissement et l'Agence japonaise de coopération internationale se font les champions de la plate-forme de transport - et des représentants à temps plein de ces deux organisations se trouvent au bureau du secrétariat. Les États-Unis soutiennent la plate-forme énergétique et travaillent via un groupe de travail virtuel aux États-Unis.


Les fonctions du Secrétariat de ICA en tant que défenseur de haut niveau pour la promotion de des infrastructure en Afrique sont les suivantes :

  • Créer des produits de connaissances qui informent et éduquent un large public sur l’état actuel des investissements dans les infrastructures en Afrique. Par exemple, notre rapport annuel présente le résumé annuel le plus complet des investissements dans les infrastructures sur le continent.
  • 
Organiser des réunions productives aboutissant à des résultats concrets.

  • Faciliter le dialogue entre les parties prenantes .

  • Aider à la mobilisation des ressources: Nous organisons des conférences de donateurs où des projets potentiels peuvent être examinés par des donateurs potentiels - à des fins de financement.

  • Former et renforcer les capacités - Nous proposons des services de formations pratiques et de renforcement des capacités, tels que la négociation d'accords de pool d'énergie, la préparation de notes conceptuelles.
  • Communiquer à un large public - sur l'état des investissements en infrastructures en Afrique.

ICA finance-t-il les projets d'infrastructures?

ICA n’est ni une agence de financement ni un mécanisme de financement commun. Nous ne finançons ni ne construisons de projets. Cependant, nous produisons des données et des analyses pertinentes qui peuvent être extrêmement utiles pour les promoteurs de projets et ceux qui recherchent un financement. En outre, nous avons créé un excellent outil appelé Project Preparation - FUND FINDER -, qui permet de vous mettre en contact avec des facilités de financement, et organisons périodiquement des conférences de donateurs dans où un ensemble spécifique de concepts de projets est présenté aux donateurs internationaux. Ces conférences de donateurs sont normalement associées à une communauté économique régionale. Par exemple, en 2013, ICA a organisé une conférence des donateurs très fructueuse pour la Commission du bassin du lac Victoria - au cours de laquelle 22 concepts de projet relatifs aux projets du lac Victoria ont été présentés aux donateurs internationaux. ICA joue le rôle de facilitateur dans ce type de conférence.

Où trouver des informations sur les financements ?

Découvrez l'application FUND FINDER sur ce site. Il s'agit d'une base de données électronique des facilités de financement.

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.