Postes frontières à entrée unique

Les transports représentent un catalyseur pour une croissance et un développement économique durable. Améliorer l'infrastructure de transport en Afrique permettrait de faciliter et d'augmenter la croissance commerciale aux niveaux national, régional et international, de réduire les coûts des transactions commerciales et de rendre les pays africains plus compétitifs.

Pour appuyer le développement et le maintien des infrastructures « matérielles » de transport (telles que les routes, les voies ferrées et les ports), il est vital que le continent développe des infrastructures « immatérielles » -- les systèmes de gestion, régulation et financement, structures, personnel et institutions pour gérer les systèmes de transports au maximum de leur capacité.

Une des principales causes de longues périodes de transit en Afrique, faisant obstacle aux échanges commerciaux intra-régionaux, a souvent été les longues procédures de contrôle aux frontières, identiques des deux côtés de la frontière. En plus de causer des retards, les longues périodes de transit entraînent une augmentation des coûts des transactions commerciales, et rendent ainsi les entreprises africaines moins compétitives. Étant donné que l'Afrique compte 54 pays, dont 16 sont enclavés, les contrôles aux frontières inefficaces ont un impact négatif considérable sur l'économie africaine.

L'ICA oeuvre pour surmonter les défis imposés au développement d'infrastructures et aide à améliorer la compréhension des nécessités de développement des infrastructures en Afrique par le biais de la diffusion de meilleures informations. Pour ce faire, la plateforme de l'ICA pour le secteur du transport a été lancée en 2010 sous l'impulsion de l'Agence japonaise de Coopération internationale (JICA).

Une des premières initiatives de la plateforme était de développer et de publier un guide traitant de la mise en place et de la mise en fonction de postes frontières à entrée unique (OSBP). Ces postes permettent de réduire, de manière significative, le temps de traversée des frontières pour les marchandises et entrepreneurs, en limitant la procédure de vérification au poste frontalier à un endroit.

Publié en 2011, le projet de création d'un Recueil des OSBP a été financé et mené par la JICA, en collaboration étroite avec le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD) et la Communauté de l'Afrique de l'Est.

Le Recueil des OSBP, un guide opérationnel des OSBP, couvre des questions relatives, par exemple, aux cadres réglementaires et juridiques, à la simplification et à l'harmonisation des procédures transfrontalières, aux installations de postes de frontières physiques et à la meilleure utilisation des TIC. Environ 80 projets d'OSBP ont été identifiés depuis que la première édition du guide a été publiée. Sa nouvelle édition, en attente d'être publiée, sera elle aussi un guide précieux, avec des ressources inestimables, pour continuer à faciliter et étendre les transactions commerciales en Afrique.

La seconde édition du Recueil des OSBP sera publiée sur le site web de l'ICA très prochainement et pourra être consultée et téléchargée. Si vous souhaitez recevoir le Recueil immédiatement, veuillez contacter Mme Ina Enatsu (enatsu.ina@jica.go.jp) ou Mr Kojiro Fujino (fujino.kojiro@jica.go.jp) du département Afrique de la JICA.

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus