Les Membres de ICA

En 2018, les membres de l'ICA se sont engagés à consacrer 20,2 milliards de dollars à l'infrastructure de l'Afrique, soit une augmentation par rapport à la moyenne de 19,4 milliards de dollars des trois années précédentes. Le financement des opérations énergétiques s'est élevé à 10,2 milliards de dollars, soit près de la moitié des engagements totaux, faisant du secteur de l'énergie le secteur qui a reçu la plus grande part du financement des membres de l'ICA pour la période 2014-2018, à l'exception de 2017, où le secteur du transport a reçu la plus grande part du financement. Le niveau de financement du secteur des transports, 3,9 milliards de dollars, est inférieur de 40 % à la moyenne de 6,6 milliards de dollars pour 2015-2017. Le financement de 5,1 milliards de dollars dans le secteur de l'eau et de l'assainissement en 2018 représente environ 25 % du total des engagements, correspondant à sa proportion en 2016 et 2017. Le secteur des TIC représentait 503 millions de dollars en engagements et les opérations multisectorielles 527 millions de dollars*.

Les engagements par région montrent que l'Afrique de l'Ouest, avec 6 milliards de dollars, a reçu la plus grande part des engagements de 2018 (30 %), près de la moitié des engagements ciblant le secteur de l'énergie. L'Afrique de l'Est a représenté 18 % du total des engagements, soit 3,7 milliards de dollars. Les engagements en faveur de projets en Afrique centrale (2,1 milliards de dollars) ont représenté 10 % du total et reflètent une forte augmentation dans le secteur de l'énergie et une diminution substantielle dans le secteur des transports. Le niveau des engagements pour les opérations en Afrique du Nord, qui est de 3,5 milliards de dollars, représente 17 % du total en 2018. La diminution globale est le résultat de la réduction des transports, de l'énergie et des TIC.

Seul le secteur de l'eau et de l'assainissement a connu une augmentation des engagements. Les engagements en faveur de la région Afrique australe (hormis l'Afrique du Sud), qui sont de 1,3 milliard de dollars, ont été nettement inférieurs à la moyenne annuelle de 2,3 milliards de dollars déclarée pour 2015-2017. Les engagements en faveur de projets en Afrique subsaharienne, de 1,7 milliard de dollars, ont été beaucoup plus élevés que la moyenne des trois années précédentes (1,1 milliard de dollars) et ont été soutenus par les 1,1 milliard de dollars consacrés aux projets en énergie.

*Ce montant ne comprend pas les engagements de la Commission Européenne et du Royaume-Uni. A titre de référence, la Commission Européenne a toujours engagé en moyenne plus d'un milliard de dollars par an au cours de la période 2012-2016. Le Royaume-Uni a engagé 623 millions de dollars en 2017 et 569 millions de dollars en 2016 et a indiqué qu'il s'attendait à ce que ses engagements pour 2018 soient conformes à ceux de 2017.

Tendances des engagements des membres de ICA par secteur (en milliards de dollars), 2014-2018

12,1 milliards de dollars ont été décaissés par les membres de ICA en 2018, soit une légère hausse par rapport aux 10,9 milliards de dollars déclarés en 2017. Comme les années précédentes, la part la plus importante des décaissements totaux, soit 38 %, a été consacrée au secteur de l'énergie. Les décaissements ont été les plus élevés pour l'Afrique de l'Ouest (2,7 milliards de dollars), suivie par l'Afrique de l'Est (2,5 milliards) et l'Afrique du Nord (2,2 milliards).

Depuis 2014, le niveau global des engagements des membres de l'ICA est resté relativement stable, allant de 18,6 milliards de dollars en 2016 à 19,8 milliards de dollars en 2015, avec une moyenne annuelle 2014-2017 de 19,3 milliards de dollars. Les investissements dans l'infrastructure sont irréguliers, ce qui entraîne d'importantes fluctuations d'une année à l'autre des engagements au niveau sectoriel, en particulier dans les secteurs de l'énergie et des transports. Mais aucun secteur ne montre une tendance claire à la hausse ou à la baisse dans le financement. Le niveau annuel moyen des engagements par secteur pour la période 2015-2017 est le suivant : transports : 6,6 milliards de dollars ; eau et assainissement : 4,2 milliards de dollars ; énergie : 7,4 milliards de dollars ; TIC : 0,5 milliard de dollars et multisectoriel : 0,6 milliard de dollars.

Tendances des engagements des membres de ICA par région (en milliards de dollars), 2014-2018

Avec 3,9 milliards de dollars, les engagements de 2018 en faveur du secteur des transports représentaient moins de la moitié de ceux de 2017, soit 8,1 milliards de dollars, soit le niveau le plus élevé jamais enregistré depuis que ICA a commencé à collecter ces données en 2010. Si l'on met de côté 2017, elles sont également inférieures à la moyenne de 5,1 milliards de dollars pour la période 2014-2016. Le secteur de l'énergie, avec 10,2 milliards de dollars, a connu une augmentation substantielle des engagements en 2018 par rapport à son niveau de 5,8 milliards de dollars en 2017. Les engagements en faveur du secteur de l'eau et de l'assainissement qui sont de de 5,1 milliards de dollars, ont augmenté par rapport aux niveaux de 4,6 milliards de dollars et de 4,7 milliards de dollars enregistrés en 2017 et 2016. Les engagements dans les TIC (503 millions de dollars en 2018), sont  légèrement inférieurs aux 618 millions de dollars déclarés en 2017. Les engagements ciblant des opérations multisectorielles ont été faibles (527 millions de dollars), soit essentiellement le même niveau qu'en 2017 (528 millions de dollars).

Les engagements par région en 2018 présentent de grandes variations par rapport à 2017: des augmentations substantielles ont été allouées à la République Sud Africaine (1,2 milliard de dollars), à la région Afrique de l'Ouest (1,1 milliard de dollars) et aux opérations multirégionales (1,1 milliard de dollars), tandis que la région d'Afrique australe a reçu beaucoup moins (2,4 milliards), et les régions d'Afrique orientale et du Nord, des montants en baisse de 404 millions et 188 millions respectivement. Le niveau des engagements en faveur de l'Afrique centrale a légèrement augmenté de 200 millions de dollars.

Abonnement au bulletin d’information

Abonnez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir les dernières nouvelles sur ICA

En savoir plus

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.