L'ICA aide à trouver des fonds pour le bassin du Lac Victoria

15 juillet 2013

L'ICA aide à trouver des fonds pour le bassin du Lac Victoria

15 JUILLET | 2013 : Le Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) a co-financé la troisième conférence consultative des donateurs pour le bassin du Lac Victoria qui s'est tenue à Entebbe en Ouganda du 17 au 18 juin 2013. Vingt-deux idées de projets furent présentées et ont suscité l'intérêt marqué de la majorité des partenaires présents. Ce résultat a ouvert des perspectives radieuses pour la préservation de cette précieuse ressource environnementale – et est un parfait exemple du modus operandi d'ICA. 

Dans son discours à l'ouverture de la conférence, le vice-président de la république d'Ouganda, Son Excellence Edward Kiwanuka Ssekandi, n'a pas caché son inquiétude face à la dégradation de la végétation naturelle dans la région du bassin du Lac Victoria, à la préoccupante hausse de la densité de la population, et à leur impact négatif sur le bassin.  « …Ces problèmes ont des impacts sociaux et économiques sur nos populations et pays... » a-t-il expliqué. 

Le Ministre de l'Eau et de l'environnement de la république d'Ouganda et Président du Conseil sectoriel des ministres pour le bassin du Lac Victoria, l'Honorable Ephraim Kamuntu, a exprimé sa gratitude aux partenaires pour leur soutien à tous les projets et programmes coordonnés par la LVBC, avant d'ajouter que le bassin du Lac Victoria avait encore besoin davantage d'initiatives similaires qui devraient favoriser l'éradication durable de la pauvreté. 

« … Je lance donc un appel aux partenaires de développement qui ont déjà investi dans les activités en cours, ainsi qu'à ceux qui souhaitent se joindre aux États de la Communauté d'Afrique de l'Est dans leur lutte pour sortir de la pauvreté quarante millions de personnes dans le bassin du Lac Victoria. Je leur demande de prendre en considération les 22 notes conceptuelles de projets qui leur ont été présentées aujourd’hui. Les États partenaires que sont le Burundi, le Kenya, le Rwanda, la Tanzanie et l'Ouganda comptent sur de telles idées pour relever, tous ensemble, les défis majeurs auxquels est confronté le bassin… »  a déclaré l'Honorable Kamuntu. 

Le Lac Victoria est le plus grand lac d'Afrique et vraisemblablement la plus importante voie navigable intérieure, une importante ressource pour l’approvisionnement en eau et l'assainissement ainsi que pour la production de l'énergie et l'irrigation des cultures dans la région. Néanmoins, son plein potentiel en tant que ressource naturelle dont dépendent divers secteurs et pays riverains n'est pas pleinement exploité en raison d'un déficit d'investissements. À titre d'exemple, le bassin de la région du Lac Victoria en tant que voie navigable intérieure dépend entièrement de coûteuses voies terrestres quoique le transport par le lac soit plus économique et plus écologique que le transport par des routes terrestres souvent encombrées. 

Le développement durable du bassin du Lac Victoria pourrait jouer un rôle charnière dans la libération du potentiel économique et le renforcement de l'intégration des États partenaires de l'EAC – et le principal objectif de la Conférence des donateurs du Lac Victoria organisée à Entebbe était de renforcer les partenariats avec les donateurs et agences de développement - dans le but de soutenir la mise en œuvre d'un ensemble d'importants programmes sociaux, environnementaux et infrastructurels de la Commission du bassin du Lac Victoria. 

La conférence d'Entebbe a été co-financée par les gouvernements de Suède, de Finlande et par le Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA). Vingt-deux (22) idées de projet ont été présentées aux donateurs internationaux venant du monde entier. Ces donateurs étaient les suivants : Banque mondiale, IFAD, UNEP, JICA, SNV, KFW, AFD, USAID, Banque européenne d'investissement, Packard Foundation, FAO et DFID. De nombreux représentants du secteur privé étaient également présents. 

Cette conférence de deux jours fût une réussite à tous les égards. Les participants ont été divisés en trois ateliers : (i) approvisionnement en eau, assainissement et santé, (ii) développement des infrastructures économiques et (iii) changement climatique et environnement. Chacun des ateliers s'est penché sur des notes conceptuelles de projets et a exploré les voies et moyens d'aider à mieux monter ces projets, notamment à travers un soutien technique et financier, et de les lier aux programmes en cours en vue de leur mise en œuvre. La majorité des partenaires de développement présents ainsi que les représentants du secteur privé ont exprimé leur intérêt et / ou engagement ferme à collaborer avec la LVBC pour améliorer la préparation de projets. 

Afin de soutenir la Commission du bassin du Lac Victoria (LVBC), l’équipe du Secrétariat de l'ICA a travaillé en étroite collaboration avec le personnel de la LVBC pour peaufiner les notes conceptuelles de projet, mettre au point un agenda pour la conférence, promouvoir la conférence, inviter les bailleurs de fonds internationaux, créer des sessions de jumelage et de réseautage spécifiques entre la LVBC et les bailleurs de fonds, faciliter des séances en ateliers lors de la conférence et diriger des réunions de suivi immédiatement après la conférence. Les vingt-deux notes conceptuelles de projet portaient témoignage aux mois de dur labeur abattu par la LVB avec le soutien de l'ICA. 

Dans une interview accordée après la conférence, le Secrétaire exécutif de la LVBC, Dr Canisius Kanagire, à indiqué que « … le Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) nous a soutenu au-delà de nos attentes … nous nous attendions à ce qu'une organisation comme l'ICA nous aide juste à mobiliser des ressources … nous ne nous attendions certainement pas à l'assistance concrète que l'ICA nous a fournie dans chaque aspect de l'organisation cette conférence … L'ICA s'est comporté en membre de la famille de la LVBC … et nous espérons poursuivre notre collaboration avec lui … » 

Dans son discours de clôture de la conférence, le coordonnateur de l'ICA, Mohamed Hassan, a encouragé la Commission du bassin du Lac Victoria à maintenir la dynamique et garder contact avec tous les participants [bailleurs de fonds] qui se sont montrés bien disposés à apporter leur contribution aux investissements et nouer des partenariats relativement au projet. « … Le Consortium pour les infrastructures en Afrique est fier de vous avoir accompagné dans cette initiative dès le départ … c'est pour la mobilisation des ressources que nous nous sommes [tous] réunis ici … nos efforts ont été couronnés de succès jusqu'à présent … nous vous encourageons à maintenir la dynamique … et à garder le contact avec les nouveaux amis et collègues professionnels que vous avez rencontrés ici. Ces relations sont précieuses … comme l'est le bassin du Lac Victoria ; ces relations ont un énorme potentiel … » 

L'ICA Water Platform est soutenue financièrement par le Gouvernement allemand (représenté par le Ministère fédéral chargé de la coopération économique et du développement, ainsi que par KfW). Grâce à leur généreux soutien, l'ICA aide à identifier et mobiliser les ressources dont ont besoin les projets d'infrastructures liés à l'eau en Afrique. Pour ce faire, l'ICA Water Platform travaille, à travers le continent, avec un certain nombre d'institutions régionales africaines telles que la Commission du bassin du Lac Victoria. 

En savoir plus sur cette conférence et télécharger les documents de la conférence 

En savoir plus sur les activités de l'ICA Water Platform en général 

Contact de l'ICA Water Platform : Sonja Hoess – S.HOESS@afdb.org


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus