Opportunités de développement des transports urbains avancées au cours des ateliers de l'ICA

30 mars 2017

Accra UT workshop group

Les récents ateliers ayant eu lieu en Éthiopie et au Ghana ont mis en avant des opportunités pour le développement de projets afin d'améliorer la mobilité et les transports urbains dans les deux villes.

Co-organisés par le Consortium pour les Infrastructures en Afrique (ICA) et les bureaux nationaux de la Banque africaine de développement, les ateliers se sont tenus à Addis-Abeba et Accra les 14 et 22 mars 2017 respectivement.

Les participants à ces ateliers étaient, en premier lieu, des responsables politiques et des hauts fonctionnaires responsables des autoroutes, des routes urbaines et du développement dans les deux villes, ainsi que des représentants de la Banque africaine de développement et des donateurs multilatéraux et bilatéraux.

Au cours des ateliers, les débats se sont centrés sur l'étude diagnostic commissionnée par l'ICA et sur le développement de projet/réserve de projets d'investissement pour les transports urbains en Afrique sub-saharienne. Ceci a permis d'examiner les défis et opportunités que rencontrent les transports urbains dans cinq des villes africaines qui connaissent la croissance la plus rapide, incluant Addis-Abeba et Accra.

L'ICA a présenté les résultats de l'étude, qui permettent d'identifier et de décrire des opportunités tangibles, pouvant avoir un grand impact, afin améliorer l'accessibilité et la durabilité des transports urbains dans ces villes. Cette étude a également mis en avant, et dans une large mesure, l'importance de la planification, de la préparation, de l'organisation et du renforcement des compétences pour garantir que les projets ayant pour but d'améliorer les transports urbains sont durables et efficaces.

Les participants aux ateliers ont bien accueilli les opportunités présentées par l'étude et ont confirmé que tous les projets exposés restaient pertinents. Les représentants des institutions gouvernementales présents lors des ateliers ont montré de l'intérêt dans la possibilité de collaborer avec des donateurs souhaitant participer au financement des projets mis en avant par l'étude.

Un des principaux défis identifié et souligné par les participants était le besoin d'améliorer les compétences. Il a également été reconnu que les problématiques liées à la sécurité routière étaient d'une grande importance, et qu'il fallait notamment prendre les mesures nécessaires pour réduire les accidents de la route impliquant des piétons.

En présentant le contexte de cette étude, Mohamed Hassan, Coordinateur du Secrétariat de l'ICA, a précisé :

« L'amélioration de la mobilité urbaine et de l'accessibilité aux transports peut engendrer d'importants bénéfices économiques, sociaux et environnementaux. Néanmoins, la plupart des villes africaines ne sont pas suffisamment équipées pour proposer des moyens de transport appropriés à ses habitants, et ce, même si la population augmente dans le futur Dans certaines villes africaines, les responsables politiques et les urbanistes s'attaquent aux nombreuses problématiques, allant du manque d'infrastructures à l'inefficacité des dispositions techniques, institutionnelles et financières.

« En reconnaissant ces problèmes, l'ICA a commissionné cette vaste étude pour évaluer les opportunités qui permettraient de soutenir et d'aider les villes et gouvernements africains à surmonter ces défis liés à la mobilité urbaine. »

Des ateliers sont également envisagés dans les trois autres villes couvertes par l'étude -- Dakar, Dar-es-Salam et Lagos.


Catégories: Transports, Réunions

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus