L'Afrique du Sud rejoint le Consortium pour les infrastructures en Afrique – c'est le premier membre du G20 dans nos rangs.

5 décembre 2013

« … Nous sommes très heureux de compter la république d'Afrique du Sud parmi nos membres ; c'est le premier pays membre du G20 à nous rejoindre… »  s'est félicité Mohamed Hassan, Coordonnateur de l'ICA. 

Tunis | 5 décembre 2013 :  Lancé au sommet du G8 de 2005 à Gleneagles, l'ICA (Consortium pour les infrastructures en Afrique) a été fondé pour améliorer les vies et le bien-être des peuples africains en encourageant l'investissement dans des projets d'infrastructure destinés à soutenir la transformation de l'économie en Afrique.  L'ICA fonctionne comme défenseur de haut-niveau et fait office de catalyseur – qui travaille pour l'accélération, la promotion et l'amélioration des infrastructures durables en Afrique. 

« … Depuis 2005 [quand nous avons commencé], l'ICA a pu susciter une augmentation spectaculaire des investissements dont le continent africain a cruellement besoin pour développer ses routes, ses chemins de fer, son transport aérien, ses énergies durables, ses infrastructures technologiques et d'approvisionnement en eau … » a déclaré Hassan.  « … Nos membres, pays membres du G8 (Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Russie, Royaume-Uni et États-Unis) et d'autres institutions internationales (Banque africaine de développement, Banque européenne d'investissement, Banque mondiale, Commission européenne et Banque de développement d'Afrique du Sud) ont, collectivement, la capacité de rassemblement nécessaire pour faire avancer des projets d'envergure et complexes.  Avec l'arrivée de l'Afrique du Sud dans nos rangs, nous sommes plus confiants que jamais … » 

Lors de la réunion [à huis clos] des membres de l'ICA le 13 novembre en Tanzanie, les représentants de la république d'Afrique du Sud ont manifesté leur soutien aux objectifs de l'ICA – surtout pour ce qui est du soutien de l'ICA au Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA).  Le PIDA s'est doté d'un plan d'action agressif (couramment appelé « PAP »). Ce plan d'action compte 51 programmes / projets d'infrastructure destinés à l'économie (24 projets de transport, 15 projets énergétiques, 9 projets d'infrastructures transfrontalières d'approvisionnement en eau, et 3 projets dans le domaine des TIC). 

« … Le PAP du PIDA est une gigantesque entreprise … » a déclaré Hassan.  « … Les coûts des infrastructures matérielles se chiffreront en dizaines de  milliards … Néanmoins, avec la canalisation de la rigueur institutionnelle, régionale et gouvernementale vers le PIDA, nous pensons que les objectifs ambitieux de cette initiative seront largement atteints à l'horizon 2030 … » 

La république d'Afrique du Sud est le premier pays du G20 à rejoindre l'ICA.  Elle est également le premier pays africain à rejoindre l'ICA.  Au regard de l'importance grandissante de son riche portefeuille d'investissements dans les infrastructures, la république d'Afrique du Sud sera un membre important de l'ICA. 

« … Nous espérons que cette initiative de l'Afrique du Sud servira de déclic à d'autres pays du G20 qui aimeraient rejoindre l'ICA … » a déclaré Hassan 

Pour plus d'informations sur l'ICA, veuillez visiter www.icafrica.org – ou contactez Susan Wood, Consultante en communications, à l'adresse   s.wood@afdb.org


Catégories: Communiqués de presse

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus