Atelier de formation sur les contrats d'achat d'électricité – L'ICA collabore avec la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF) pour former des parties prenantes issues de neuf pays différents

1 février 2014

1er février| Tunis : Le Consortium pour les infrastructures en Afrique (ICA) a organisé une session de formation d'une semaine sur les contrats d'achat d'électricité en collaboration avec la Facilité africaine de soutien juridique (ALSF).  L'atelier s'est déroulé à Nairobi du 27 janvier au 1er février, et a été suivi par des représentants de neuf pays africains différents.  Le thème de l'atelier était Renforcer la participation du secteur privé dans le secteur des énergies renouvelables par le biais de contrats d'achat d'électricité. 

L'atelier de formation, sur cinq jours, était structuré de manière à ce que les participants reçoivent une opportunité globale de comprendre toutes les nuances des contrats d'achat d'électricité.   

L'atelier a débuté avec des présentations techniques sur les énergies renouvelables – solaire, éolienne, géothermique, biomasse et thermique. Les participants ont appris que malgré les différentes technologies, il existe des points communs de principes, comme par exemple les droits fonciers, les connexions réseaux, l'approvisionnement en électricité, les cas de force majeure, l'alimentation en carburant et les risques liés à l'exploitation.  Le deuxième jour de l'atelier a été consacré à une analyse plus approfondie des composants réels d'un Contrat d'Achat d’Électricité (stratégie réglementaire et d'achats). Des questions telles que l'évaluation des risques, la disponibilité des données, les impôts, les taxes, les études de marché et les appels d'offres ont également été abordées.  Le troisième jour a inclus une visite sur le site de la Ngong Hills Wind Farm -- suivie d'une analyse des questions abordées les jours précédents et d'un exercice pratique destiné à mettre en évidence la nécessité d'un environnement favorable de manière à attirer les investisseurs.  Cet exercice a été suivi d'une discussion animée de la part des participants.  Le dernier jour de l'atelier a été consacré au renforcement des compétences en matière de négociation et de résolution des litiges. 

“… Les participants ont beaucoup appris…” a déclaré M. Callixte Kabande, le responsable de la Plateforme pour l’Énergie de l'ICA. “… Nous avons tenté de structurer cet atelier de manière à ce que les participants soient toujours impliqués … et cela s'est avéré être un succès …”  

Les participants à l'atelier comprenaient des représentants des Ministères de l'énergie, des Finances et de la Justice –en provenance d’Éthiopie, du Kenya, du Mozambique, du Rwanda, du Soudan, de Tanzanie, d'Ouganda, de Zambie et du Zimbabwe.   Il y avait également des représentants de fournisseurs d'énergie, d'organismes de réglementation et d'unités de partenariats entre les secteurs public et privé.  Les évaluations de fin d'atelier ont indiqué que la majorité des participants pensaient avoir beaucoup appris quant aux détails inhérents aux Contrats d'Achat d’Électricité.  Les participants ont également déclaré que l'atelier offrait un aperçu de la nécessité de renforcer les compétences [ressources humaines] dans le cadre des négociations transactionnelles.  L'une des questions clarifiée de manière spécifique lors de l'atelier était la compréhension selon laquelle les contrats d'achats d'électricité ne vivent pas isolés – ils sont associés à d'autres contrats, par conséquent, il est essentiel de développer un modèle contractuel afin de pondérer la cohérence.


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus