Du 3 au 4 décembre 2013 à Manille, Philippines |Table ronde des banques de développement sur la préparation de projets

3 décembre 2013

À la suite d'une série de réunions de planification entre la Banque asiatique de développement et la Banque africaine de développement, la première [inaugurale] table ronde des banques de développement s'est tenue à Manille du 3 au 4 décembre.  Le fil conducteur de cette table ronde était la préparation de projets.  Cette réunion était un cadre de collaboration où les professionnels des banques de développement du monde entier ont pu partager leurs connaissances et expertise sur des questions liées à la préparation de projets.   Cette première réunion a rassemblé des représentants de la Banque africaine de développement(BAD), de la Banque asiatique de développement (ADB), de la Banque interaméricaine de développement (IDB), de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (EBRD), de la Société financière internationale (SFI), de la Banque sud-africaine de développement (DBSA), de la Chambre de commerce internationale (CCI), de Lazaars et de Meridian Infrastructure – ainsi que du Consortium pour les Infrastructures en Afrique (ICA).   

Les discussions ont porté sur les moyens d'accroître la participation du secteur privé au développement des infrastructures à travers un(e) meilleur(e) préparation / montage de projets et sur les services conseils en matière de transactions. L'ICA a été invité à présenter un exposé sur son évaluation des moyens de préparation de projets (lien vers le rapport d'évaluation de l'ICA) et à faire une démonstration en ligne de l'utilisation de FUND FINDER, l'outil de préparation de projets.  

L'ICA est rentré de cette réunion convaincu de 

1. la nécessité de mettre sur pied une approche intégrée en matière de préparation de projets, qui devra encadrer les partenariats public-privé. Le besoin d'une collaboration inter-institutionnelle sur la question sur la base d'un modèle de travail avec des principes communs appliqués de manière suffisamment souple non seulement pour tenir compte des spécificités nationales / régionales – mais aussi pour garantir la cohérence et la standardisation. 

2. la nécessite de mieux informer et éduquer les investisseurs sur la question des risques associés aux projets d'infrastructure – dotation et atténuation. 

3. la nécessité d'un accord entre les institutions participantes visant à favoriser la collaboration au développement du Système international d'appui aux infrastructures (ISIS) qui comprendra une section du pré-existant Système national d'information sur les infrastructures (NIIS) qui est piloté aux 

Philippines par l'ADB et le Project Preparation Fund Finder de l'ICA.  

4. l’existence d'un désir commun des participants de collaborer pour l'amélioration des moyens de préparation de projets – et de soutenir collectivement le Réseau des moyens de préparation de projets (PPFN) pour l'Afrique.


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus