Back to results

Initiative énergie au service des pauvres - OFID

Auteur
Fonds de l'OPEP pour le développement international
Description

Lorsqu'en 2011, l'Assemblée générale des Nations Unies a déclaré la période 2014–2024 Décennie de l’énergie renouvelable pour tous, nous nous sommes sentis obligés de nous engager davantage sur la question des énergies renouvelables. 

L'OFID s'est non seulement fait champion de cette cause, mais a également pris des mesures concertées pour travailler avec ses pays partenaires pour donner la priorité à l'accès universel aux services énergétiques durables et modernes dont le déficit reste un problème majeur à l'échelle du monde. L'édition 2013 du magazine World Energy Outlook publié par l'Agence internationale de l'énergie indique qu'en 2011, plus de 1,2 milliard de personnes n'avaient pas accès à l'électricité et près de 2,6 milliards de personnes avaient recours à la biomasse pour la cuisine et le chauffage. 

En novembre 2007, la ferme conviction de l'OFID qu'il existe un lien indissoluble entre le développement humain et l'utilisation de l'énergie a reçu un soutien considérable lors du 3e sommet de l'OPEP qui a eu lieu à Riyad en Arabie Saoudite, où nos pays membres nous ont invités à intensifier nos efforts dans cet important domaine. 

Peu après, en 2008, l'OFID a lancé son Initiative énergie au service des pauvres (EPI). Depuis lors, la réduction de la pauvreté énergétique a été notre principale orientation stratégique, avec des activités de sensibilisation et opérationnelles. 

Pour ce qui est de la sensibilisation, l'OFID a œuvré à l'inscription de la problématique de la pauvreté énergétique à l'agenda international en mettant l'accent sur le déficit généralisé de services énergétiques modernes et son impact préjudiciable sur le progrès social et économique des pays en voie de développement. L'OFID est également à l'origine de l'expression « Objectif du millénaire pour le développement manquant » utilisée pour désigner la réduction de la pauvreté énergétique. 

En 2011, l'OFID a été invité à rejoindre un groupe de haut niveau constitué par le Secrétaire général des Nations Unies pour doter d'un cadre l'initiative Décennie de l’énergie renouvelable pour tous (SE4ALL). Ce groupe comprend les représentants de gouvernements, du secteur privé et d'organisations internationales, entre autres. Il a été chargé de créer de nouveaux partenariats publics-privés et un Programme d'action qui a eu une place de choix lors du Sommet Rio+20 en juin 2012, puis finalement présenté à l'Assemblée générale des Nations Unies en septembre 2012. 

L'OFID s'implique de plus en plus dans les débats internationaux et travaille en étroite collaboration avec son vaste réseau de partenaires pour mettre au point les solutions les mieux adaptées. Nos activités de plaidoyer ont suscité des réactions et accéléré la mise en œuvre efficace de nos solutions. Un bel exemple de nos efforts de sensibilisation est  

la Déclaration ministérielle sur la pauvreté énergétique. Annoncée au Sommet Rio+20, cette Déclaration historique réaffirme l'engagement des pays membres de l'OFID à éradiquer la pauvreté énergétique et s'engage à verser une somme renouvelable de 1 milliard de dollars pour le financement de l'EPI de l'OFID. 

L'OFID demeure un acteur incontournable dans ce domaine dans le cadre d'un Comité consultatif nouvellement créé et co-présidé par le Secrétaire général des Nations Unies et le Président de la Banque mondiale, et est chargé de la supervision de la mise en œuvre du SE4ALL. L'EPI de l'OFID a bénéficié de la reconnaissance publique des co-présidents lors d'une réunion du Comité consultatif fin novembre 2013. En février 2014, l'OFID a été officiellement fait membre et organisation parraine du Comité d'accès à l'énergie de SE4ALL. 

Au niveau opérationnel, l'OFID croit que les mots doivent être suivis d'actions. L'impact de cette action est manifeste dans l'augmentation substantielle des ressources allouées au secteur de l'énergie. Nous avons déclaré publiquement que l'OFID s’attèle à financer des solutions que d'autres cherchent. 

Au cours des dernières années, l'OFID a intensifié ses activités sur le terrain en utilisant un large éventail de solutions de financement. De novembre 2007 jusqu'à fin 2013, l'OFID a validé l'utilisation de plus de 1,8 milliard de dollar pour le financement d'opérations énergétiques dans 43 pays. Au fil des deux dernières années seulement, l'OFID a validé l'utilisation de presque 1 milliard de dollars, ce qui témoigne de la montée en puissance des engagements dans les EPI de l'OFID. Les activités comprennent la construction et la réhabilitation de infrastructures énergétiques, le renforcement des institutions, le financement de la recherche, et la mise à disposition de solutions locales à bas coût dont certaines seront soulignées dans ce livret. 

En ce début de la Décennie de l’énergie renouvelable pour tous, l'OFID se hâte de suivre le mouvement. Nous continuerons de mobiliser nos « énergies internes » au maximum afin que tous aient accès à l'énergie renouvelable demain. Nous devons continuer à faire comprendre à la communauté des acteurs du développement qu'aucun développement n'est possible sans énergie, et que le développement durable est inaccessible sans énergies renouvelables. 

Date de publication
2014
Type de document
Rapport
Langue(s)
Anglais
Télécharger le document

Catégories: Energie

Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Learn More