LA CÔTE D’IVOIRE VA CONSTRUIRE LA PLUS GRANDE CENTRALE BIOMASSE DE L’AFRIQUE DE L’OUEST

12 December 2019

Source: 7 Info

Ce projet de 46 mégawatts à base de résidus de palmier à huile, s’inscrit dans la logique de l’engagement pris par le Gouvernement en matière de climat lors de la Cop 21, de faire en sorte que nous atteignons un mix énergétique de 42% à l’horizon 2030. Il coûtera environ 131 milliards FCFA.

C’est ce lundi 09 décembre que le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Énergies renouvelables, Abdourahmane Cissé a procédé à la signature de la convention de concession de la centrale Biovea avec Énergie et ses partenaires.

« Le projet est porté par la société de projet Biovea Énergie composée par trois acteurs-clés que sont EDF (40 %), Meridiam (36 %) et SIFCA via sa filiale Biokala SA (24 %). Biovea est en charge de la conception, du financement, de la construction et de l’exploitation de la centrale pendant 25 ans, avant que le gouvernement ivoirien n’en devienne propriétaire. »

« Le coût total du projet avoisine les 200 millions d’euros, soit environ 131 milliards FCFA, financé via un montage de type « project finance », dont les fonds sont essentiellement apportés par des institutions telles que Proparco (qui a octroyé un prêt de 90 millions d’euros à SIFCA en octobre 2018) et Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF). »

Ce sera également l’occasion pour la Côte d’Ivoire, d’imprimer sa marque et son positionnement en tant qu’acteur majeur de la production d’énergie en Afrique.

Au-delà de son apport de complément énergétique, cette centrale va changer la donne et aura d’importantes retombées économiques pour le pays, notamment en matière de création d’emploi. Ce sont plus de 1 000 emplois directs et indirects qui seront créés. Aussi elle entraînera l’augmentation des revenus des planteurs et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales concernées.

Il faut noter qu’une centrale biomasse produit de l’électricité en utilisant des sources d’énergie renouvelable comme combustibles. En brûlant, la matière organique génère de la vapeur qui active une turbine. L’ensemble des déchets organiques (végétaux, déchets animaux) que l’on appelle la biomasse, sont brûlés dans une chambre de combustion.

La plus grande centrale à biomasse de l’Afrique de l’Ouest qui verra le jour en 2023.


Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Subscribe now

You are currently offline. Some pages or content may fail to load.