Remplacer les systèmes de refroidissements en Afrique pour réduire la consommation d'énergie

30 juillet 2009

Le Cameroun, l'Egypte, la Namibie, le Nigeria, le Sénégal et le Soudan vont participer à un programme de remplacement des refroidisseurs à base CFC.

Financé par l'Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI) et le Fonds français pour l'environnement mondial (FFEM) à hauteur de 5,3 millions d'euros (7,5 millions de dollars), le projet devrait permettre de réduire considérablement les émissions de CO2 mais aussi la consommation d'électricité dans les bâtiments commerciaux, résidentiels et industriels.

L'accord de financement a été signe le lundi 28 juillet par le directeur général de l'ONUDI, Kandeh K. Yumkella, et le secrétaire général du FFEM, Marc-Antoine Martin.

Le projet vise à remplacer 10% des systèmes de réfrigération, ce qui devrait mener à une réduction de 565 000 tonnes de CO2 , mais aussi de la consommation électrique.

 


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus