A propos de l'ICA

Lancé au cours du Sommet du G8 tenu à Gleneagles en 2005, le Consortium pour les infrastructures en Afrique a vocation à aider à améliorer la vie et le bien-être économique des populations africaines en encourageant, appuyant et promouvant l’accroissement de l’investissement tant public que privé dans l’infrastructure en Afrique. Grâce à son pouvoir de mobilisation, l’ICA joue un rôle de catalyseur – renforçant et accélérant le développement de l’infrastructure en Afrique.

L’ICA aide également à relever ou à surmonter certains défis et obstacles techniques et stratégiques au développement de l’infrastructure, ainsi qu’à améliorer la coordination des activités de ses membres et d’autres sources importantes de financement de l’infrastructure, notamment la Chine, l’Inde et les partenaires arabes.

L’ICA n’est pas un organisme de financement, mais tient lieu de plateforme pour mobiliser le financement des bailleurs de fonds et du secteur privé aux fins d’exécution des projets et programmes d’infrastructure en Afrique.

Au nombre des membres de l’ICA figurent les pays du G8, le Groupe de la Banque mondiale, le Groupe de la Banque africaine de développement, la Commission européenne, la Banque européenne d’investissement et Development Bank of Southern Africa.

L’ICA est assisté d’un secrétariat restreint qui est abrité par la Banque africaine de développement à Tunis, Tunisie. Ce secrétariat est financé par les contributions volontaires de certains membres de l’ICA et son personnel est une combinaison de membres permanents du personnel de la Banque africaine de développement et d’experts détachés par les pays membres de l’ICA.

Agence internet - Liquid Light