Afrique: Infrastructures - Dakar accueille une réunion des dirigeants africains et du secteur privé

9 juin 2014

Un sommet des dirigeants africains et du secteur privé se tiendra les 14 et 15 juin à Dakar pour trouver les voies et moyens de financer les projets d'infrastructures du continent.

Cette réuni on est organisée sous l'égide du chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, actuel président du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD).

Elle va marquer "l'accélération de la transformation structurelle du continent en commençant par le pilier le plus important, celui des infrastructures", a expliqué à des journalistes la conseillère économique du président Macky Sall, Gnounka Touré Diouf.

A Dakar, les dirigeants africains et des représentants du secteur privé continental et d'ailleurs vont s'atteler à "la levée des obstacles liés au financement des infrastructures", a-t-elle indiqué lors d'un atelier d'information du Collectif des journalistes économiques du Sénégal, en prélude du sommet.

Cette réunion du NEPAD "offre une occasion exceptionnelle au secteur privé de mesurer la fiabilité des projets à mettre en œuvre" dans le continent, dans le domaine des infrastructures, a assuré Mme Diouf.

Le Programme pour le développement des infrastructures en Afrique (PIDA), un organe du NEPAD, a élaboré 51 projets concernant l'énergie, l'eau, le transport, et les technologies de l'information et de la communication, d'un coût global de 68 milliards de dollars US, pour la période 2012-2020.

Selon Gabriel Mougani, économiste à la Banque africaine de développement (BAD), 38 milliards de dollars seront recherchés auprès du secteur privé africain et en dehors du continent, et le reste, 30 mil liards de dollars, auprès des bailleurs de fonds classiques, à savoir les Etats et les institutions financières internationales.

"Le sommet va servir de tremplin et d'accélérateur de la mise en œuvre du PIDA", a indiqué l'économiste de la BAD, institution financière qui soutient les projets d'infrastructures du NEPAD.

Les dirigeants du continent vont, au sortir du sommet, "accélérer la mise en œuvre des projets" d'infrastructures et "identifier des montages financiers innovants, qui associent les secteurs privé et public", selon un document de presse du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique.

Il signale qu'en Afrique, "le niveau des décaissements ne suit pas celui des engagements, ce qui met en évidence les r etards souvent constatés dans le processus de déploiement des financements des projets".


Catégories: Infrastructures générales

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus