Démarrage en 2014 des travaux de la route entre le Gabon et le Congo

31 July 2013

APA

Le représentant résident de la Banque africaine de développement (BAD) au Gabon, Moulay Lahcen Ennahli, a déclaré; lundi lors d'une conférence de presse à Libreville, que les travaux de la route transafricaine devant relier les villes des régions sud du Gabon et celles du Congo vont probablement démarrer en 2014.

»Si la mission d'évaluation se fait au mois d'août, nous espérons que ce projet sera présenté et approuvé avant la fin de l'an », a souligné M. Ennahli qui a ajouté par ailleurs que les études techniques sont déjà disponibles.

La BAD est l'instance bancaire chargée de financer cette route dont l'objectif est de fluidifier les échanges et l'intégration régionale. Le coût global est de 90 millions d'euros, soit environ 57 milliards de FCFA.
Selon les normes de la banque, les pays à revenus intermédiaires comme le Gabon doivent contribuer à des taux de l'ordre de 20 et 50%.

Cette route d'intégration partira de Ndendé -Doussala (Gabon) sur un linéaire de 48 Km à Doussala-Dolisie (Gabon-Congo) sur 200 Km environ. Ce projet rentre dans le cadre du programme de développement de la BAD dénommé `´stratégie décennale 2012-2022 ».

Ce programme stratégique a pour principal objectif de promouvoir ou d'impulser la croissance inclusive. Il s'agit notamment de favoriser la construction des infrastructures, l'intégration régionale, le développement technologique et du secteur privé. La croissance verte avec le développement de l'agricultur e, fait aussi partie de cet ambitieux programme.

La communication de M. Ennahli portait également sur la coopération entre le Gabon et la banque africaine datant de 1974. Les interventions de la BAD dans le pays sont constituées d'un portefeuille de 41 opérations. Depuis les années 70 jusqu´à ce jour, la BAD a déjà financé 830 milliards de FCFA dans neuf secteurs d'activités.

Il s'agit notamment de l'énergie, des télécommunications, des routes, eau et assainissement, l'agriculture et développement rural, la gouvernance, l'éducation, la santé et le secteur privé.

Le taux de décaissement sur l'ensemble de ces secteurs est de 61%. D'autres décaisse ments sur ce portefeuille sont encours.


Categories: Transport

Subscribe to @ISSUE

Subscribe to our quarterly newsletter to get up-dates from the ICA

Learn More