Les plans de la Banque Mondiale concernant l'eau devraient profiter aux pays africains

1 septembre 2010

Un examen de la stratégie de la Banque Mondiale concernant l’eau pourrait affecter l‘infrastructure de l’assainissement en Afrique après qu’elle ait réclamé une approche plus adaptée en la matière.

« Nous ne pouvons pas gérer convenablement des priorités globales telles que la sécurité de l’alimentation, les énergies renouvelables, l’adaptation aux changements climatiques, la santé publique et l’urbanisation si nous ne gérons pas l’eau plus efficacement » déclara Julia Bucknall, directrice en chef du secteur de l’eau auprès de la Banque Mondiale.

Le rapport qui fut présenté hier (31 août) au siège de l’organisation dévoila plusieurs démarches positives concernant l’infrastructure.

Les prêts accordés à ce secteur sont en hausse et des résultats plus élevés que la moyenne et cela de manière soutenue, ont été signalés.

D’autres améliorations sont toutefois encore nécessaires et le rapport intitulé « Sustaining Water for All in a Changing Climate » indique que les progrès ont été minimes sur l’un des objectifs dans le cadre des Millennium Development Goals.

Les Nations Unies expliquèrent que les objectifs ont été fixés par les leaders mondiaux en 2000 et qu’il leur restait cinq ans pour réaliser les améliorations spécifiées.

 


Catégories: Eau

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus