La Standard Bank apporte son soutien dans un projet d’infrastructure transfrontalière

4 août 2011

La Standard Bank a confirmé qu’elle apporterait un soutien financier à un projet d’infrastructure transfrontalière entre l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Elle s’apprête à régler la dette de la South African Infrastructure Investment Company afin de moderniser le poste frontière de Beitbridge en y permettant l’achèvement des travaux de construction.

Selon AllAfrica.com, le poste frontière devrait coûter à la Standard Bank 97 millions de dollars (59,56 millions de livres sterling) et permettra de rationnaliser les transports entre les deux pays, pour une circulation plus aisée des personnes et des échanges commerciaux.

Il faudra 18 mois pour achever les travaux et Ziyaad Sarang, responsable des infrastructures au sein de la banque d’investissement et de prestation de services financiers, a indiqué au site d’information que ce projet permettra de faire des économies à long terme en assurant l’efficacité de la chaîne d’approvisionnement.

Selon lui, entre 30 et 40 % des coûts de transport transfrontalier des biens sont dépensés en transport et en logistique.

Cette annonce intervient après l’accord conclu la semaine dernière entre le Botswana et le Mozambique concernant un projet d’infrastructure ferroviaire entre les deux pays en vue de l’amélioration des liaisons commerciales pour le Botswana en lui offrant un meilleur accès à l’Océan Indien.


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus