Le Nigeria choisit entre 13 investisseurs pour NITEL

3 septembre 2009

Après avoir essayé pendant plusieurs années, de vendre Nitel, la société de télécommunications monopole de l’état, le Nigeria a annoncé que 13 investisseurs potentiels pourraient être intéressés et le président Umaru Yar'Adua a fixé un délai de 60 jours à la privatisation.

Le Bureau for Public Enterprises (BPE) (Bureau pour les Entreprises Publiques) nigérien semble favoriser les soumissionnaires prêts à acquérir le réseau à ligne fixe de Nitel, l’unité mobile MTEL, ainsi que certaines parties de son câble sous-marin du Terminal Sud-Atlantique (SAT-3).

Reuters expliqua que l’infrastructure de Nitel a connu de nombreux problèmes dus à une mauvaise gestion de la part de l’état et qu’ils essaient de vendre le réseau depuis 2001, lorsque les soumissionnaires rejetèrent l’offre à cause d’un prix fixé à 1,3 milliards de dollars US (795 milliards de livres sterling).

Selon l’agence, depuis cette date, le pays le plus peuplé d’Afrique est toutefois devenu l’un des marchés mobiles indiquant la plus forte croissance au monde avec sept millions de personnes souscrivant pour la première fois durant le dernier trimestre 2008.

Next rapporte qu’Ike Chioke, directeur d’Afrinvest, déclara : « Les potentiels investisseurs ne peuvent pas ignorer les dettes de NITEL et ne se concentrer que sur l’actif. »<br/>

 


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus