Les Etats-Unis font la promotion des partenariats public-privé pour développer les infrastructures en Afrique

25 juin 2012

États et entreprises privées doivent collaborer afin de faciliter la construction d'infrastructures de grande ampleur en Afrique, estime Ray LaHood, ministre américain des transports.

A l'occasion du Forum États-Unis-Afrique subsaharienne de coopération commerciale et économique, qui a eu lieu le 14 juin à Washington, il a déclaré que « les gouvernements ne peuvent pas tout faire » et qu'il fallait « collaborer avec de solides partenaires privés » pour les grands projets d'infrastructures.

Il a notamment cité l'exemple du gouvernement sud-africain, qui a collaboré avec des entreprises privées afin de construire le premier train à grande vitesse du pays, le Gautrain, qui relie Pretoria à Johannesburg, rapporte un communiqué du gouvernement américain.

Une telle stratégie pourrait notamment permettre de réaliser d'ici à 2030 trois objectifs majeurs dans le domaine de l'énergie que l'ONU vient d'énoncer dans un communiqué : l'accès universel à l'énergie, le doublement du taux mondial d'efficacité énergétique et le doublement des énergies renouvelables utilisées dans le monde.
 


Agence internet - Liquid Light