L'infrastructure du Kenya pourrait favoriser la circulation des marchandises et des idées

28 juillet 2009

L’infrastructure du Kenya va devoir être développée pour favoriser la bonne circulation des marchandises et des idées.

C’est ce qu’a déclaré le Professeur Calestous Juma de la Faculté Gouvernementale de l’Université d’Harvard (Harvard University's School of Government) qui déclara également que les pays en voie de développement pourraient se développer plus efficacement en empruntant aux pays riches.

« Mais ceci ne peut être réalisé que si le Kenya investit dans une infrastructure favorisant un trafic beaucoup plus rapide des marchandises et des idées et permettant une formation technique dans des domaines tels que la science de l’ingénierie, » déclara-t-il.

Il faut également créer un fonds pour le développement de la technologie ainsi que des liens post-science et recherches avec des missions étrangères outre-mer pour faire l’expérience de compétences pouvant être reproduites dans le pays, conclut le Professeur Juma.

En attendant, le Président Mwai Kibaki lanca un appel pour que le développement de l’infrastructure, du commerce et des investissements au Kenya stimule la croissance économique.

Il affirma que des stratégies devront être élaborées pour diversifier la base des exportations du pays afin qu’elle ne repose plus uniquement sur les exportations traditionnelles, et cela en renforçant les réseaux de soutien commerciaux afin d’améliorer la compétitivité.

 


Catégories: TIC, Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus