Financement des infrastructures en Afrique : la Bad lance bientôt le fonds « Africa 50 »

14 mai 2014

La Nouvelle Tribune.info

Le développement de l´Afrique passe, également, par le renforcement de son capital infrastructurel. Cette une logique que la Banque Africaine de Développement (Bad) partage et s´y penche sérieusement.

Ainsi, dans les jours à venir, les autorités de cette banque lanceront officiellement le fonds infrastructures "Africa 50".

Destiné à être lancé durant l´Assemblée annuelle de la Bad qui se tiendra du 19 au 23 mai prochain au Rwanda, le fonds infrastructures Africa 50, un organ e de financement spécialement dédié au développement du secteur des infrastructures en Afrique, sera initialement doté de 3 milliards de dollars.

Inscrit sur le thème «Les 50 années à venir: l'Afrique que nous voulons», ce fonds permettra de mobiliser auprès des établissements financiers à travers le continent, des institutions africaines et internationales, les financements nécessaires à la réalisation des objectifs poursuivis dans le domaine du développement des infrastructures.

La Banque Africaine de Développement (Bad), qui pourrait injecter près de 500 millions de dollars dans ce fonds, espère un retour de financement de 3 milliards de dollars, puis 10 milliards de dollars par la suite.
Des accords de co opération sont en phase d'être signés avec quatre partenaires qui pourraient apporter près de 470 millions de dollars. Ce financement s'ajoutera à celui lié à la contribution des manifestations d´intérêt estimées à 155 millions de dollars avec un besoin de 95 milliards de dollars par an à titre d'investissements dans les infrastructures.

Ainsi, cette initiative pourrait offrir des opportunités de financement car l'investissement actuel de l'Afrique dans les infrastructures ne représente que 45 milliards de dollars par an, soit la moitié du financement annuel recherché par le continent pour le développement de ce secteur.


Catégories: Infrastructures générales

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus