Des projets énergétiques reçoivent l'appui du Clean Technology Fund

16 novembre 2010

Plusieurs pays d’Afrique à moyens revenus vont modifier leur infrastructure énergétique de manière à mettre l’accent sur les technologies propres.

L’Algérie, l’Afrique du Sud, le Maroc, la Tunisie et l’Egypte vont recevoir de l’aide du « Clean Technology Fund » qui est appuyé par la Banque Mondiale et la Banque pour le développement Africain, entre autres.

La Banque Mondiale a déclaré que le plan allait « radicalement rééquilibrer  leur portefeuille énergétique national en investissant à grande échelle sur les énergies renouvelables ».

Un projet d’énergie éolienne et d’énergie solaire concentrée en Afrique du Sud a été qualifié « d’ambitieux » par le groupe.

Zaheer Fakir, membre du Comité Sud-africain a déclaré : « Nous sommes à l’aube d’une révolution énergétique. »

Il ajouta que le « Clean Technology Fund » les aide financièrement et technologiquement et qu’initialement, 4,5 milliards de dollars US (2,8 milliards de livres sterling) vont soutenir ces projets.

Ceci fut annoncé après que la Banque pour le Développement Africain ait accordé 240 millions d’euros (203 millions de livres sterling) à la Tunisie afin d’aider le pays à rénover son infrastructure des transports.

 


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus