Le financement de la banque China EXIM sauve les plans de remise en état de la ligne ferroviaire Lagos-Kano

22 janvier 2010

Le Nigeria espère effectuer le retrait effectif d’une part d’un prêt concessionnel de 500 millions de dollars US (310,6 millions de livres sterling) offert par la banque China Exim afin de lancer le projet de remise en état de la ligne de chemin de fer Lagos-Kano.

Le ministre des finances, Mansur Muhtar, déclara que la première phase du Projet de Modernisation du Réseau Ferroviaire Nigérien est prêt a être relancé suite à la visite de délégués représentatifs et qu’il pourrait sans doute commencer vers la fin février.

Il souligna que la réunion avait respecté tous les critères d’un retrait partiel de prêt : provision d’une contrepartie de financement de la part du gouvernement, soumission d’un rapport de faisabilité et d’une évaluation de l’impact sur l’environnement et accord contractuel pour le projet.

Le chef de la délégation chinoise, adjoint inspecteur en chef de China Exim Bank Yi Zong Hua, déclara que si toutes les zones encore floues était efficacement clarifiées durant la visite, la date butoir de février pour le retrait partiel ne devrait pas poser de problème.

Le gouverneur de l’état de Jijawa, Alhaji Sule Lamido, fut récemment cité dans le Daily Triumph comme ayant déclaré que la remise en état de la ligne Lagos-Kano serait l’un des joyaux de la couronne de l’héritage laissé par la présidence de Umaru Musa Yar'adua. <br/>

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus