Partenariats public-privé (PPP)

Le Partenariat public-privé ou PPP est de plus en plus perçu en Afrique comme un mécanisme institutionnel performant permettant de concevoir, construire, financer et/ou exploiter des infrastructures  mises en place jusqu’ici par le secteur public.

Il est encore rare de trouver des gouvernements africains qui encouragent le secteur privé  à intervenir dans le cadre d’une politique globale de développement des infrastructures, ce qui permettrait d’évaluer les contrats de privatisation, de concessions, de performance axées sur les résultats et d’autres formes de partenariats public-privé (PPP) en tant qu’options potentielles, par rapport aux prestations classiques mises en œuvre par le secteur public.

Compte tenu du niveau de la demande potentielle d’investissement et des taux de croissance remarquables enregistrés récemment par un certain nombre de pays africains, l’on pourrait conclure qu’il est peu probable que le faible niveau de la demande d’infrastructures explique celui relativement faible des investissements privés en Afrique, par rapport à d’autres régions en développement du monde. De même, si la croissance affichée par certains secteurs à travers le continent est un indicateur, la capacité et la volonté des citoyens d’assurer le coût d’une infrastructure de qualité dans certains secteurs ne sauraient constituer une entrave. C’est du côté de l’offre des investissements privés que doivent s’opérer les actions requises, y compris l’élimination des obstacles à la mobilisation des ressources du secteur privé. 

Une participation accrue du secteur privé au développement des infrastructures en Afrique commandera aux gouvernements et aux bailleurs de fonds qui les appuient d’adopter de nouvelles philosophies et de nouveaux comportements. Dans nombre de pays d’Afrique subsaharienne, confrontés à la faiblesse de leurs processus et de leurs capacités institutionnelles, il ne s’agit pas non plus de sous-estimer les implications de la gestion du processus relativement complexe des PPP.  Au nombre des préalables à la réussite d’un programme de PPP figure l’existence d’un cadre stratégique précis, d’un système juridique qui garantit l’effectivité et le caractère exécutoire des contrats, d’un plan d’investissement à long terme, et d’un cadre opérationnel au sein du gouvernement en vue d’assurer la gestion efficace du processus, toutes choses qui nécessitent un engagement politique ferme, de la transparence, et la stabilité à long terme.

L’ICA a conçu un guide intitulé Attirer les investisseurs dans les partenariats public-privé en Afrique, et destiné à aider le secteur public africain à attirer des investissements privés grâce à une promotion, une gestion et une exécution efficaces des projets. Ce guide favorisera l’établissement de partenariats public-privé efficaces par l’élimination des obstacles à la mise en œuvre des projets et ce, en fournissant les bons renseignements, sur les bons projets aux bons partenaires et au bon moment. 


Télécharger le guide : « Attirer les investisseurs dans les partenariats public-privé en Afrique »

Agence internet - Liquid Light