La Banque Mondiale dévoile un plan forestier en Ethiopie

5 mars 2010

L’infrastructure environnementale éthiopienne devrait subir des améliorations après l’annonce d’une nouvelle initiative de la part de la Banque Mondiale.

Le Projet de Régénération Naturelle Assistée de Humbo (Humbo Assisted Natural Regeneration Project) sera mis en oeuvre dans le cadre du Mécanisme de Développement Propre du Protocole de Kyoto.

En tant que premier projet forestier de grande envergure en Afrique, il est espéré que les communautés les plus défavorisées d’Ethiopie bénéficieront d’une stimulation sociale et économique.

Il y aura également des retombées environnementales car cela devrait réduire les émissions de dioxyde de carbone de 880.000 tonnes au cours des trois prochaines décennies.

Le directeur général de World Vision Australia, Tim Costello, déclara : « Bien que les revenus provenant des crédits pour le carbone soit les bienvenus, d’autres avantages tangibles du projet proviennent de la résilience accrue contre les impacts du climat qui en découlera. »

Le directeur pour le développement durable en Afrique pour la Banque Mondiale, Inger Andersen explique que le Projet Humbo a « une importance toute particulière ».

Il fut déclaré que la majorité des 80 millions d’éthiopiens dépendent de l’agriculture pour vivre.

Selon nationmaster.com, 31,7 % des terres éthiopiennes sont agricoles ce qui représente 317,90 km².

 


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus