La Banque Mondiale : le réseau ferroviaire va changer l'Ouganda

11 janvier 2010

L’achèvement du réseau ferroviaire ougandais serait bénéfique pour toute l’Afrique de l’est et ferait une grosse différence pour l’économie du pays et l’intégration régionale, selon le président de la Banque Mondiale.

Robert Zoellick annonça que son organisation allait financer la modernisation des rails et investir dans d’autres projets d’infrastructure des transports.

Il déclara à Inter Press Service que c’est le domaine qui nécessite la plus grande amélioration.

« Avec une infrastructure appropriée telle que le réseau ferroviaire, l’Ouganda est bien placé pour surmonter le défi de son enclavement et promouvoir le commerce régional,» a ajouté M. Zoellick.

Les plans incluent la modernisation de la ligne vieille de 100 ans entre Mombasa et Kampala et la construction d’extensions vers le sud du Soudan et la Tanzanie.

John Byabagambi, ministre des travaux publics, a déclaré que la réduction des frais de transports était impérative pour le commerce de la région étant donné que les commerçants dépensent « une fortune » pour réparer les dommages causés à leur camions par les nids de poules.

Madame Susan Kataike, chargée de communication au ministère a déclaré que le système de chemin de fer en Afrique de l’est serait achevé d'ici 2018.

. <br/>

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus