La Banque mondiale finance une centrale à charbon sud-africaine

20 avril 2010

La Banque mondiale a octroyé un prêt de 2.8 milliards d'euros à l'Afrique du Sud. La somme financera la construction d'une centrale à charbon, Medupi (Nord-Est) et l'installation de panneaux solaires et d'éoliennes.

D'une puissance de 4 800 mégawatts, Medupi augmentera le potentiel électrique sud-africain de 12 pour cent. Sa construction se déroulera en six étapes de 2012 à 2015.

L'entreprise publique Eskom, qui produit actuellement 95 pour cent de l'électricité du pays, gérera la centrale.

Les panneaux solaires et les éoliennes, pour leur part, généreront 100 mégawatts d'énergie.

Pour l'heure, le pays ne peut augmenter sa production que de dix pour cent lors des pics de consommation. Les foyers sud-africains sont équipés en électricité à 80 pour cent contre 30 pour cent à la fin de l'apartheid en 1994.

D'après la Banque mondiale, Medupi diminuera le déficit électrique de la région, qui freine son développement, et créera des emplois. Actuellement, l'Afrique du Sud ne produit que la moitié de ses besoins en électricité soit 42 000 mégawatts.

Il s'agit du premier prêt de ce type depuis la fin de l'apartheid.


Catégories: Energie

Agence internet - Liquid Light