L'énergie solaire sauvera-t-elle le Darfour ?

20 avril 2010

Exploitations pétrolières et barrages hydro-électriques sur le Nil produisent à l’heure actuelle l’essentiel de l’énergie soudanaise.

Des ressources insuffisantes pour faire face à la production de 20 000 mégawatts supplémentaires prévue pour les 20 prochaines années. De plus, certaines régions, comme le nord du Darfour, ne sont pas reliées au réseau électrique national.

D’après le secrétaire général au ministère de l’Energie Omer Mohamed Kheir, «les biocarburants, l'(énergie) éolienne, solaire, le gaz naturel, voire peut-être le nucléaire» pourraient constituer une solution.

Des investissements sont en cours pour développer l’énergie « solaire par concentration ». La technique consiste à produire de l’électricité grâce à la vapeur d’eau émise par des miroirs reflétant les rayons solaires.

Le climat désertique et le fort ensoleillement du Darfour en font une région idéale pour l’implantation d’une centrale électrique de 150 mégawatts marchant au soleil et au gaz.

L’énergie produite alimentera les infrastructures locales et permettra de pomper les réserves d’eau souterraines de la région. Deux mesures clefs pour mettre fin à la guerre civile qui ravage le Darfour.


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus