Le lien par chemin fer est vital pour l'Ouganda

4 août 2010

Il a été déclaré que les transports ferroviaires vont jouer un rôle essentiel dans le succès du Marché Commun qui fut instauré le 1er juillet en vue d’encourager les échanges commerciaux entre les pays de l’Afrique de l’Est, y compris le Kenya, l’Ouganda et la Tanzanie.

Les experts estiment que les pays enclavés tels que l’Ouganda vont devoir examiner comment améliorer leur infrastructure afin de bénéficier d’accords commerciaux plus nombreux, rapporte East Africa Business Week.

Ramathan Ggoobi, maître de conférence au Département de la Finance à Makerere University Business School, déclara que le fait que l’Ouganda doive si fortement compter sur l’acheminement des marchandises par la route, moyen qui est plus cher que le rail, signifie que le pays risque de ne pas bénéficier des avantages du Marché Commun.

Il présentait son analyse « post-budget » à l’école de commerce où un autre expert déclara que le gouvernement devra allouer des fonds aux transports ferroviaires.

Le lien ferroviaire Kenya-Uganda qui couvre plus de 900km depuis la ville côtière de Monbassa au Kenya jusqu’au pays enclavé n’a pas fonctionné correctement ces dernières années.

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus