La Banque Mondiale exprime son soutien à l'infrastructure Nord Africaine

27 juillet 2009

Il a été déclaré que la Banque Mondiale est engagée à investir dans des infrastructures essentielles en Afrique du Nord.

In 2009, l’organisation a versé 3,2 milliards de dollars US (1,9 milliard de livres sterling) pour aider les pays du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (Middle East and North African (MENA)) à se développer économiquement, à réduire la pauvreté et à créer des emplois.

Shamshad Akhtar, vice-président pour la région MENA, expliqua que la banque continuerait à aider ces régions à adhérer à la stabilité macroéconomique, à établir une cohésion sociale et à bénéficier de l’opportunité qu’offre une intégration économique mondiale.

« Notre priorité demeure le soutien aux réformes de politique macroéconomiques clés, l’investissement dans des infrastructures essentielles ainsi que dans le capital humain et le renforcement des méthodes assurant la sécurité sociale de manière à ce que des réformes durement gagnées ne soient pas mises à bas, » déclara-t-il.

La Banque Mondiale déclara qu’elle traitait comme haute priorité le soutien visant à aider les pays à répondre aux crises économiques, alimentaires ou aux besoins en carburants.

Le développement de l’infrastructure en Egypte, en Jordanie, au Liban et en Tunisie est parmi les projets auxquels l’organisation est venue en aide.

La Banque Mondiale se compose de deux institutions : La banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement (International Bank for Reconstruction and Development) et l’Association pour le Développement International (International Development Association).

 


Catégories: Infrastructures générales

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus