Le Sénégal renonce au nucléaire

4 mai 2011

Le chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade, a déclaré le 28 avril dernier que le Sénégal renonçait au nucléaire pour mettre l'accent sur les énergies renouvelables.

Il a fait cette annonce lors de la cérémonie d’inauguration du 4ème Salon des Energies renouvelables et de l’Environnement en Afrique.

Selon lui, l'accident nucléaire de Fukushima, au Japon, montre la nécessité de se tourner vers d’autres sources d’énergies renouvelables.

« Je viens de renoncer à la centrale nucléaire mobile que le Sénégal avait négociée avec la Russie», a-t-il déclaré, cité par le journal Le Soleil.

Il a également précisé qu'il soumettra deux résolutions à l’Union africaine pour que le continent se déclare zone à usage nucléaire zéro.

Plus tôt le mois dernier, il a annoncé que la société nationale d'électricité, la SENELEC, conduisait actuellement des négociations avec des investisseurs intéressés pour l’installation de centrales éoliennes à Taïba Ndiaye et Saint-Louis pour une puissance totale de 140 mégawatts, rappelle l'agence de presse APS.

Il a également mentionné une centrale solaire de 7,5 mégawatts à Ziguinchor et une autre à biomasse à Rosso-Béthio pour 300 mégawatts.
 


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus