Les projets concernant les énergies renouvelables et les faibles émissions de CO2 ont besoins d'investissements conséquents

27 novembre 2009

La Banque pour le Développement Africain a averti que les nations du continent africain doivent commencer à augmenter leurs investissements dans le domaine de l’infrastructure dans des énergies renouvelables et autres projets visant à réduire les émissions de CO2.

Gilbert Mbesherubusa, directeur de l’infrastructure au sein de la banque, a demandé aux pays de booster leurs investissements dans ce domaine de afin de réduire leur empreinte carbone et atteindre les cibles internationales concernant le changement climatique.

M.Mbesherubusa ajouta que les nations africaines vont également devoir penser à augmenter leur participation à des projets utilisant efficacement l’énergie car cela constitue un pas important vers la réduction de leurs émissions globales.

L’AFP signala que l’Afrique doit déjà faire face à la réalité du changement climatique et non pas seulement à ses conséquences théoriques.

Selon l’AFP qui traitait de ce sujet avant le sommet de Copenhague, de longues périodes de sécheresse, d’importantes inondations et un modèle climatique imprévisible ne sont que des exemples des phénomènes rencontrés dans certaines régions de l’Afrique alors que les pays qui polluent le moins semblent les plus affectés par le changement climatique.

<br/>

 


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus