L'intégration régionale pourrait améliorer l'offre énergétique au Sénégal

30 octobre 2009

Pour améliorer la gestion des ressources énergétiques au Sénégal, il faut collaborer avec les pays voisins afin d'attirer l'investissement privé.

Cela a été le message du ministre l'énergie sénégalais Samuel Amet Sarr lors d'une réunion avec l'Union des Producteurs et Distributeurs d'Energie Electrique en Afrique (Updea), qui eut lieu à Dakar cette semaine.

L'organisation chercherait des solutions pour améliorer les infrastructures électriques et un plan pour les cinq années à venir.

Selon le Sud Quotidien, M. Sarr a dit: "La non compétitivité de l'offre énergétique freine considérablement l'émergence économique, et malheureusement la taille de nos systèmes électriques nationaux est trop réduite pour attirer massivement l'investissement privé".

L'état de délabrements de certaines installations électriques crée non seulement de nombreuses coupures d'électricité mais freine le développement économique en Afrique.

L'obstacle principal pour réhabiliter le réseau est le manque de fonds disponible.

C'est pourquoi il estime qu'une coopération entre les états africains va favoriser la compétition et l'attractivité de ce secteur et ainsi attirer les investissements.


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus