Le président Zuma: La nationalisation n'est pas une politique de l'Afrique du Sud

17 février 2010

Le président Jacob Zuma déclara que la nationalisation n’est pas une politique gouvernementale en Afrique du Sud.

En référence à un débat concernant les mines du pays, le président expliqua que le gouvernement ne considérera pas la nationalisation.

La militante Youth League, qui est une faction du parti au pouvoir a demandé que cette mesure soit prise.

Mais certains investisseur dans ce secteur ont déclaré être inquiets en pensant à ce que cela signifierait et aux répercutions que cela aurait.

Le leader de la Youth League, Julius Malema, a confronté l’argument et le président Zuma a déclaré qu’une démocratie permettait ce genre de débat.

Il pria les personnes qui n’étaient pas d’accord avec les opinions de M. Malema d’offrir leur point de vue plutôt que de réclamer son silence.

M. Zuma a également souligné à nouveau son engagement envers l’infrastructure du pays.

« Dans mon discours j’ai déclaré que notre programme d’investissements à long terme dans l’infrastructure était l’une des plateformes qui soutiendrait notre croissance ces quatre prochaines années, » expliqua le président.

S’exprimant lors de son discours à la nation, le président révéla que 846 milliards de RFF (951,8 millions de livres sterling) seraient investis dans ce secteur.

 


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus