Les PPP vont être utilisés pour améliorer l'infrastructure africaine

16 février 2011

Les partenariats privé-public (PPP) vont être utilisés pour essayer de combler le déficit infrastructurel dont souffre l’Afrique.

Il faut à l’heure actuelle environ 31 milliards de dollars US (19 milliards de livres sterling) supplémentaires par an pour combler le déficit infrastructurel auquel doit faire face le continent.

Afin de solutionner cette situation, un réseau virtuel de praticiens est en train d’être mis en place pour favoriser l’interaction et le dialogue.

« La Banque Mondiale s’engage à offrir aux groupes une diversité de sources de connaissances et d’innovation afin de solutionner plus efficacement le déficit infrastructurel de l’Afrique, » a déclaré Sanjay Pradhan, vice-président du « World Bank Institute ».

La « Southern African Development Community » et la « Development Bank of Southern Africa » prirent part aux discussions.

Une fois mis sur pied, les PPP appropriés seront utilisés pour accélérer le développement de projets dans les terres.

La Banque Mondiale a récemment déclaré que l’Afrique avait le potentiel de devenir l’un des leaders mondiaux dans les vingt prochaines années tandis qu’elle commence à s’offrir en destination attirant les investissements.


Catégories: Infrastructures générales

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus