Des projets visant à améliorer l'infrastructure routière à Nairobi vont coûter 227 milliards de shillings

10 août 2011

Des projets visant à améliorer l'infrastructure routière à Nairobi vont coûter 227 milliards de schillings.

Il a été suggéré que l'amélioration de l'infrastructure des transports de Nairobi coûtera 227 milliards de schillings (1,9 milliards d’euros).

Consulting Engineering Services (CES) a publié les résultats d'une étude effectuée avec Apec Consulting Engineering, montrant que cette somme est nécessaire pour permettre au gouvernement du Kenya de décongestionner la capitale.

Le Daily Nation a rapporté que le secrétaire permanent aux transports, Cyrus Njiru, a déclaré : « Le projet va fondamentalement transformer Nairobi grâce à des transports de masse rapide qui vont aussi ouvrir d'autres opportunités commerciales. »

Le projet va être mis en place sur 20 ans. Dans cet intervalle, la population de Nairobi aura atteint 15 millions, le double de son niveau actuel selon le média. 

Ceci apparaît après que la Banque pour le Développement Africain (African Development Bank) ait accordé un prêt de 40 millions de dollars américains (27,8 millions d'euros) destiné au projet Rift Valley Railways, qui va créer un lien ferroviaire entre Mombasa au Kenya et la capitale de l'Ouganda, Kampala. 

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus