Le projet ferroviare nigerien va être "ravivé"

25 septembre 2009

Après trois ans de difficultés, les 22 derniers kilomètres de ligne ferroviaire restants entre Ovu et Warri au Nigeria vont être rouverts, déclara le ministre des transports, bien que certains réclament un projet plus conséquent.

Ibrahim Bio annonça que le gouvernement fournirait les N6,5 milliards (26 millions de livres sterling) nécessaires pour mener à bien le projet qui est nécessaire pour soulager le réseau routier national sur-utilisé.

Bien que félicitant cette décision, un éditorial du Daily Independent réclamait la prolongation de l’infrastructure jusqu’à la jetée de la Delta Steel Company.

Il déclarait que ceci stimulerait énormément les industries nationales du fer et de l’acier.

L’article poursuivait en demandant des investissements urgents dans un réseau ferroviaire efficace dont l’absence était « une honte nationale ».

« Pour un pays de la taille et du profile géographique du Nigeria, un système ferroviaire moderne et de largeur standard est une condition incontournable à un développement rapide », affirma-t-il.

Ces points de vue furent rappelés par le Nigerian Guardian, qui souligna également le besoin qui existe d’une infrastructure des transports convenable et qui qualifia le réseau actuel de « décevant ». <br/>

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus