Le Nigeria se voit pressé d'améliorer son infrastructure

18 janvier 2011

Le gouvernement nigérien se voit pressé d’investir davantage dans des projets d’infrastructure en 2011.

Selon la Banque Mondiale, le pays est le plus grand producteur de pétrole et il se focalise trop sur l’appui apporté à ce secteur et cela au détriment des autres industries.

Il a été suggéré que pour améliorer la situation et stimuler la croissance de l’économie nationale dans les années à venir, il va falloir consacrer davantage d’argent aux travaux associés à l’infrastructure, peut-être dans des domaines tels que les transports ou l’eau, et soutenir des secteurs autres que l’industrie pétrolière.

La Banque Mondiale a augmenté ses prévisions du taux de croissance du Nigéria pour 2011, estimant que l’économie va progresser de 7,1% cette année à partir d’une estimation précédente de 5,7%.

Elle ajouta que 2012 devrait présenter une croissance supplémentaire de 6,2%.

L’organisation financière a récemment offert un soutien considérable au Nigéria, approuvant plus de 130 prêts « International Bank for Reconstruction and Development » et des crédits « International Development Association » à partir de septembre 2010.

Son investissement total par l’intermédiaire de ces prêts s’élève à plus de 10,5 milliards de dollars US (6,5 milliards de livres sterling).

 


Catégories: Infrastructures générales

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus