Une nouvelle centrale électrique donne au Cameroun un surcroît d’énergie

18 mai 2011

L’investissement de la part de l’IFC, de la société néerlandaise pour le financement du développement (FMO) et de la Banque africaine de développement (BAD) devrait donner une impulsion à l’infrastructure énergétique du Cameroun.

Les trois organisations investissent un total de 66 millions d’euros dans la société Dibamba Power Development Company pour l’aider à construire une centrale électrique de 86 mégawatts.

Une fois achevée, la nouvelle installation permettra une alimentation électrique fiable et améliorera la sécurité énergétique au Cameroun.

L’IFC, le FMO et la BAD prêtent chacun 22 millions d’euros au projet.

La centrale sera connectée au réseau électrique Southern Interconnected Grid grâce à une ligne de transmission de deux kilomètres, également financée dans le cadre de ce projet.

Andrew Vesey, vice-président exécutif d’AES et président de la région Amérique Latine et Afrique, déclare : « l’expansion de Dibamba permettra de répondre à la demande nationale croissante en électricité et contribuera directement au développement de l’infrastructure électrique du Cameroun.

« Nous sommes ravis de travailler avec des institutions qui partagent notre engagement continu à répondre aux besoins critiques en infrastructure du Cameroun. »


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus