Un nouveau gazoduc en Afrique

9 août 2010

Le gazoduc ouest-africain (WAGP) fournit désormais le Ghana en gaz. Les premières livraisons, le 20 mars, ont fait suite à 28 ans de travaux et de tractations. L'événement a cependant été discret par peur des sabotages.

Pour le moment, le gazoduc ne délivre que 0.8 à 1.5 millions de m3 de gaz par jour, soit une fraction de sa capacité de 4.8 millions de m3. Ce débit ne devrait être atteint qu'après la mise en service d'une station de compression dans le port nigérien de Lagos.

Le WAGP devrait diminuer le gaspillage de gaz dans la région. Jusqu'à présent, l'extraction du pétrole au Nigéria se faisait essentiellement grâce à des torches qui entraînaient la perte de 19 milliards de m3 de gaz chaque année.

Le gazoduc, qui fait 678 kilomètres, passe par le Bénin et le Togo. La West African Gas Pipeline Company Limited, qui a investi près de 760 millions d'euros dans le projet, en a la gérance. Le gaz sera notamment utilisé par des centrales thermiques ghanéennes.


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus