Les ressources naturelles pourraient stimuler l'infrastructure africaine

30 juin 2011

Les ressources naturelles découvertes en Afrique pourraient aider le continent à continuer à  élargir et améliorer son infrastructure.

Selon Shantayanan Devarajan et Marcelo Giugale, de la Banque Mondiale, le boom des marchandises en Afrique pourrait stimuler le changement.

Tous deux déclarèrent qu’étant donné le coût actuellement élevé des ressources naturelles, le transfert des dividendes des ressources aux citoyens pourrait réduire le risque de corruption et l’appréciation de la monnaie en permettant aux résidents de bénéficier directement des ressources énergétiques de l’Afrique.

Ils déclarèrent : « Si vous savez que vous allez recevoir une part des revenus pétroliers, vous serez sûrement intéressé de savoir ce que le gouvernement fait de sa part. »

Ils ajoutèrent également que si les gens avaient des intérêts versés dans les ressources de leur pays, ceci pourrait favoriser le  développement de l’économie et de l’infrastructure en donnant le temps d’élaborer la lente mais nécessaire mise en place de meilleures institutions de gestion.

Leurs remarques apparaissent tandis que la Natural Resource Charter organisait un atelier à l’Université d’Oxford aujourd’hui (30 juin) pour promouvoir l’objectif du groupe qui est d’encourager les pays à capitaliser sur leurs réserves énergétiques en les convertissant pour encourager une économie productive.

 


Catégories: Infrastructures générales, Energie

Agence internet - Liquid Light