Le Maroc investit plus d'un milliards de dollars dans les infrastructures routières

24 septembre 2010

Le Maroc a annoncé lundi 13 septembre 2010, sa décision de consacrer plus d'1,2 milliards de dollars au développement et renforcement de son infrastructure routière dans les régions frontalières de l'Algérie.

L'objectif est d'aider au désenclavement des populations et d’attirer les investissements, selon une source officielle citée par l'Agence France Presse.

Les fonds serviront à financer un projet d'autoroute entre Fès à Oujda, ainsi qu'une autre autoroute entre Taza et Guercif.

Ce financement sera également alloué à la construction d'une route régionale reliant Aknoul à Tizi ou Sli.

En ce qui concerne les infrastructures énergétiques, Amina Benkhadra, ministre de l'Energie du Maroc, a exposé lors d'une conférence de l'Agence Internationale Energie Atomique lundi à Vienne, la nouvelle stratégie adoptée par le Maroc dans les domaines de l'énergie et de l'environnement.

Dans un communiqué parvenu a l'agence de presse MAP, le ministre explique que le Royaume compte sur le soutien de l'AIEA pour accompagner une nouvelle approche basée sur la diversification des sources d'énergie, nucléaire, solaire et éolienne à l'horizon 2020.


Catégories: Transport, Energie

Agence internet - Liquid Light