"Des délais supplémentaires "sont nécessaires pour examiner les plans énergétiques de l'Afrique du Sud

12 octobre 2010

L’avenir de l’infrastructure énergétique de l’Afrique du Sud pourrait faire l’objet de discussions de la part des parties prenantes dans le cadre de Business Unity South Africa (BUSA), qui étudie en ce moment la proposition gouvernementale du plan Integrated Resource Plan (IRP 2010).

Il ressort que l’organisation a réclamé des délais supplémentaires pour analyser la proposition publiée par le Comité Interministériel le vendredi 8 octobre.

Le porte-parole Masego Lehihi a déclaré : «BUSA espère que le document final sera bientôt publié car les entreprises demeurent engagées envers un partenariat constructif avec le gouvernement et autres parties prenantes afin de prendre les décisions les plus adaptées à l’avenir énergétique de l’Afrique du Sud. »

L’IRP 2010 examine comment les besoins en électricité du pays vont évoluer durant les années à venir et comment ceux-ci vont pouvoir être satisfaits sur une durée de 20 ans.

BUSA remarqua qu’elle avait déjà souligné combien il est important que le gouvernement produise un plan énergétique montrant comment différents étapes vont être mises en œuvre.

Le mois dernier, des officiels de l’Union Européenne ont rencontré 15 ministres africains et le groupe a examiné la question de l’accès à l’énergie et sa sécurité dans toute l’Afrique.


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus