Le Kenya à la recherche d'investisseurs privés pour financer ses infrastructures

24 février 2012

Le Kenya va soumettre le mois prochain un projet de loi simplifié clarifiant les bases juridiques des partenariats public-privé afin d'attirer des investisseurs pour financer ses projets d'infrastructures, rapporte l'agence de presse Ecofin.

Le gouvernement a en effet lancé un  programme d'infrastructure estimé à 44 milliards de dollars pour la construction de nouveaux ports, routes, chemins de fer et d'amélioration de l’accès à l'eau et à la production en électricité d'ici 2020. Il espère financer une partie de cette somme à travers des partenariats publics privés.

On a également appris mardi dernier que la construction d'un port à Lamu, à l'Est du pays, sera bientôt une réalité, selon le Premier ministre kenyan Raila Odinga cité par l'agence de presse AFP. L'inauguration du chantier est prévue le 2 mars.

La première phase du chantier prévoit la construction de trois postes à quai pouvant accueillir des porte-conteneurs et des vraquiers de 100.000 tonnes à vide ainsi que des cargos polyvalents de 30.000 tonnes.
 


Catégories: Eau, Transport, Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus