Le gouvernement congolais souhaite un plan d'urgence pour l'eau et l'électricité

10 janvier 2012

Le ministre congolais de l'Energie et de l'Hydraulique, Henri Ossébi, a souligné vendredi dernier à Brazzaville, au Congo, la nécessité d'élaborer un plan d'urgence sur trois mois pour le développement des secteurs de l'eau et de l'électricité.

Notre objectif est de faire en sorte « que l'électricité ne soit plus une denrée rare, ou un luxe pour les Congolais, car on ne peut pas développer un pays sans ressources énergétiques propres», a déclaré le ministre, cité par l'agence de presse Xinhua.

Il a ajouté que plusieurs lignes de transport d'électricité sont en train d'être réhabilitées pour permettre l'acheminement du courant électrique dans les différentes villes du Congo. Dans le secteur de l'eau, il a révélé que les travaux ont débuté concernant la construction d'une deuxième usine de traitement d'eau à Djiri.

M.Ossebi a rappelé que la puissance installée du pays a été multipliée par six depuis 2003, passant de 89 MW à plus de 500 pour des besoins estimés à 600 MW, rapporte l'agence de presse AFP.
 


Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus