Le Brésil accorde à l'Angola une ligne de crédit de 2 milliards $ pour l'énergie et la construction

19 juin 2014

Agence Ecofin

Le Brésil va accorder à  l'Angola une nouvelle ligne de crédit d'un montant 2 milliard s de dollars, destinée à appuyer les secteurs de l'énergie et de la construction, a annoncé le ministre angolais des Finances, Armando Manuel, le 16 juin.
 


Cette nouvelle ligne de crédit est la 6ème du genre accordée par le Brésil à l'Angola. 
 


«La nouvelle ligne de crédit porte le montant  total des prêts servis par le Brésil à l'Angola à  7,83 milliard de dollars, ce qui témoigne des liens économiques de plus en plus étroits entre les deux pays», a déclaré M. Manuel à télévision d'Etat angolaise TPA.

En visite d'Etat au Brésil, le président angolais, José Eduardo dos Santos,  a rencontré, le 16 juin, la présidente brésilienne Dilma Rousseff. Les entretiens entre les deux dirigeants ont porté sur les initiatives visant à renforcer un partenariat stratégique entre les deux pays lusophones.
 


L'Angola a lancé un programme d'investissements publics de plusieurs dizaines de milliards de dollars pour reconstruire ses réseaux de transport, d'énergie et de communication mis à mal par une longue guerre civile qui a pris fin en 2002.
 


La Chine a jusqu'ici accordé à Luanda des prêts d'un montant estimé à 13,4 milliards de dollars. En conséquence, les entreprises de construction chinoises ont raflé la majeure partie des contrats de reconstruction dans le deuxième  pays producteur de brut en Afrique. Le groupe brésilien Odebrecht, qui o père essentiellement dans les secteurs de la construction et de l'agrobusiness, reste, néanmoins, le plus grand employeur privé en Angola.
 


Catégories: Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus