Le ministre des finances kényen annonce une intention d'investissement dans l'infrastructure

19 janvier 2010

Le vice premier ministre et ministre des finances Uhuru Kenyatta a présenté les plans d’investissements dans l’infrastructure du Kenya pour l’année à venir.

Son discours identifiait ce domaine comme étant une priorité pour le pays, déclarant qu’il était la clé de « la compétitivité sur la scène internationale, d’une croissance de haute qualité, de la création d’emplois et de la réduction de la pauvreté à long terme ».

Le plus gros défi étant le financement, M. Kenyatta annonça l’intention du gouvernement de lever Ksh32 milliards (258,3 millions de livres sterling) grâce à des obligations pour l’infrastructure durant l’année fiscale actuelle.

Il se déclarait optimiste étant donné les résultats obtenus par les obligations de l’année précédente, celles qui avaient été émises en novembre 2009 ayant produit 140% de plus que la somme nécessaire au financement de la modernisation de la route Thika de Nairobi.

M. Kanyatta déclara que ce dépassement de souscription était une « claire indication » que leur marché financier était « devenu adulte ».

Dans des informations sur le même sujet, le Daily Nation révéla que le gouvernement avait récemment accordé une concession d’exploitation de 106 km des axes routiers majeurs du Kenya à une filiale de la société israélienne Skikun Binuy Arison et à la société autrichienne/allemande Strabag. <br/>

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus