Un accord de coentreprise va stimuler le marché de l'infrastructure ouest africain

14 octobre 2009

Un accord de coentreprise entre Jacobs et OCP a été dévoilé comme plateforme pour une éventuelle expansion dans le marché de l’infrastructure ouest africain.

La phase initiale du projet fournira des services d’ingénierie grâce au programme d’investissement de 5 milliards de dollars US (3,13 milliards de livres sterling) d’OCP au Maroc.

Dans des informations associées, un investisseur de capitaux à risque disposant d’une présence en Afrique, a annoncé avoir conclu un accord de financement d’infrastructure visant les marchés émergeants et s’élevant à 750 millions de dollars US (470millions de livres sterling).

Paul Fletcher, l’associé principal déclara : « Le besoin qui existe de ce type de financement est l’un des grands thèmes d’investissements de notre époque…. Ce sont les moyens par lequels ces pays vont continuer à se développer et à prospérer. »

Se focalisant principalement sur les transports et la production d’énergie, la société considère que l’infrastructure est un élément essentiel de la stratégie de la société.

Il y a 10 mois, Actis conclut son financement de 9,2 milliards pour les marchés panémergents des capitaux à risque.

Selon la société, le financement Infrastructure 2 disposera de l’expérience et des connaissances locales acquises par son équipe de Mumbai. <br/>


Catégories: Transport, Energie

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus