Des investissements devraient améliorer les routes ougandaises

28 septembre 2009

Un prêt de 173,1 millions de dollars US (108,9 millions de livres sterling) destiné à un projet concernant l’infrastructure routière de l’Ouganda devrait améliorer les conditions de transport globales et la vie de centaines de milliers de résidents, déclara la Banque pour le Développement Africain (African Development Bank - AfDB).

« Le projet va améliorer les services des transports en réduisant les frais [de voyage], la durée des trajets et améliorer la sécurité routière, » annonça la déclaration faite par la banque.

« Le projet va directement améliorer la vie d’environ 800000 personnes » ajouta la AfDB.

Versé dans le cadre du Road Sector Support Project 3 (Projet 3 de Soutien au Secteur Routier) du pays, l’argent va également servir à la construction d’un pont-bascule et à des études de faisabilité pour d’autres potentiels réseaux entre Kayunga et Galiraya (83 kilomètres) ainsi que Hoima, Butiaba et Wanseko (111 kilomètres).

Les principaux travaux qui devraient durer 5 ans, concerneront les 143 kilomètres qui séparent Nyakahita, Ibanda et Kamwenge dans l’Ouest de l’Ouganda.

Le président Yoweri Museveni déclara récemment aux membres des Nations Unies que le manque d’infrastructure des transports était l’un des principaux facteurs freinant les progrès de l’Afrique subsaharienne.

Il souligna le besoin pressant qui existe de construire et de réparer ces réseaux ainsi que de construire des liens ferroviaires sur le continent. <br/>

 


Catégories: Transport

Abonnement au bulletin d’information

Abbonez-vous à notre bulletin trimestriel pour recevoir des mises à jour de ICA

Savoir Plus